Jamais de quartz de synthèse chez nous ?

Le quartz de synthèse ou pierre de synthèse est il dangereux pour le consommateur

Arrivé par hasard ?

Vous étés arrivés par hasard ici, et vous cherchiez une belle table ou un beau meuble Riflessi; suivez ces liens.

Sinon, si ce sont des informations sur la dangerosité de certains Quartz de synthèse, continuez votre lecture 😉
Avant toute lecture, nous tenons à préciser que nous avons nous même une cuisine en Dekton dans le Showroom. Ce matériaux résiste à 300°C minimum d’après le fabricant.

Le début du scandale du Quartz

C’est un collègue intéressé par ce type de produit qui nous alerte sur le potentiel danger des plans en quartz de synthèse. Nous lui rétorquons que jamais nous n’avons proposé ce type de matériaux à nos clients.

Seulement le problème concerne un fournisseur très implanté dans le milieu de la cuisine et des sanitaires; en regardant un peu sur le net, on s’aperçoit que MDY, reconnu comme un gros faiseur de plan de travail, vient de rendre public les analyses qu’ils ont commandés à un laboratoire indépendant; le résultat semble sans appel, c’est ultra dangereux;

Pour Philippe Ledrans, gérant de la société MDY (marbrerie des Yvelines), il s’agit d’un des plus gros scandales dans ce milieu. Les tests ont été fait sur des poudres de plan en quartz de synthèse; il s’avère que le quartz reconstitué se compose de silice, de résines polymères et de colorants Et c’est dans ces colorants et liants que se trouvent ces substances très toxiques.

 

Avantages du Quart de synthèse et, doutes…

Le quartz reconstitué est beaucoup plus facile à travailler et peu se teinter de toutes les couleurs. Il est utilisé abondamment chez les cuisinistes de France et proposé a des prix très attractifs chez toutes les grandes enseignes. Depuis le milieu des années 90, il est donc vendu partout sur le territoire, y compris par MDY.
En effet, au début des années 2013, MDY est prévenu par son fournisseur de protéger ses salariés qui travaille ce matériaux, avec un scaphandre. Le directeur Philippe Ledrans, se pose alors des questions et suspend ses approvisionnements pour ne pas mettre en danger ses ouvriers. Il demande en parallèle à tester la dangerosité de ce fameux Quartz de synthèse à  l’Institut de recherche et d’expertise scientifique à Strasbourg (IRES).
Par ailleurs, des études aux USA démontrent que le facteur de danger est important avec la silice cristalline, le résultat du labo confirme ce premier verdict. Ils sont publiés ici :

http://www.mdy-france.com/blog-philippe-ledrans/wp-content/uploads/2017/02/rapport-analyse-mat%C3%A9riaux-qartz-mdy.pdf

Il faut savoir que le matériau principal de ces plans en quartz de synthèse est déjà très toxique, et reconnu comme tel depuis le début des années 2000 :
http://www.cancer-environnement.fr/400-Silice-et-risques-de-cancer.ce.aspx
https://blog.cuisines-groizeau.com/wp-content/uploads/2018/10/consentino-lab-SI-LGA.pdf

Ce n’est pas tout : trop de métaux lourds dans les échantillons

 

Les résultats montre bien plus de substances toxiques qu’envisagées ; en effet, des composés organiques volatils (COV), des  hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des métaux lourds comme le zinc, le plomb, et même le cadmium (hautement cancérigène) sont retrouvés sur toutes les références de quartz reconstitués.…

Avec la poudre, le bilan est sans appel :
Les échantillons de poudre analysés confirment la présence de métaux lourds et COV ; toutes ces substances sont potentiellement dangereuses, et ce type de plan synthétisé devrait être considéré comme un déchet toxique dangereux ; or il est utilisé dans les cuisines ! Les substances sont classées en fonction du caractère cancérigène avéré, potentiel ou suspecté comme ci-dessous :
Groupe 1    – Agent cancérogène pour l’homme
Groupe 2A  – Agent probablement cancérogène pour l’homme
Groupe 2B  – Agent peut être cancérogène pour l’homme

Substances retrouvé en Groupe 1 : Cadmium et Nickel
Substances retrouvées en Groupe2A : Plomb
Substances retrouvées en Groupe 2B : Antimoine, Cobalt, Vanadium
Substance retrouvées agissant sur le cerveau, même à faible dose : Arsenic, Plomb, Nickel et Cobalt

L’effet cocktail, bien connu des chimistes, accentue ces effets nocifs.

Nous tenons  préciser que les fabricants sont conscients de ce danger et communiquent fortement sur le fait de se protéger pendant la manipulation (découpe,etc.) pour éviter une intoxication

Caractère aggravant pour les fabricants

Ce Quartz reconstitué réagit avec les acides des aliments tels que le citron, les oignons, le lait, produits que l’on est susceptible de faire tomber sur le plan de travail. Ajoutons à cela que des plats chauds peuvent être posés sur le plan et faire réagir ce dernier ; des phtalates, sont susceptibles de contaminer l’air de la pièce.

Pour le fabricant, ses produits sont sans danger… Des tests supplémentaires devront être réalisés en situation réel pour voir le dégagement véritable de ces substances dans l’air. En attendant, c’est à chacun de choisir lorsqu’il réalise sa cuisine.

Autre fait étonnant : selon la norme de sécurité que suit scrupuleusement les fabricants, le plan de travail ou l’évier n’est pas considéré comme un plan susceptible de subir de forte chaleur ou des aliments directement sur leur surface. Etrange…  Ce problème ne concerne pas le DEKTON.

Lisez plutôt cet extrait de 60 millions de consommateur :

Pas de contact entre le plan de cuisine et les aliments ?

Étonnamment, les plans de cuisine, tout comme les éviers ou les tables, ne sont pas concernés par la réglementation relative aux matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires. La DGCCRF explique qu’« ils ne sont pas par nature appelés à entrer en contact avec des denrées alimentaires non emballées ou non protégées par une peau ou une coque non consommée ».

Pourtant, dans la vraie vie, ce type de contact paraît inévitable. Et les fournisseurs de ces éléments de cuisine doivent satisfaire à leur obligation générale de sécurité (articles L. 421-3 et suivants du code de la consommation). À ce titre, ils doivent proposer des produits ne présentant aucun risque pour le consommateur.

 

CONCLUSION DU LABO
En conséquence, il est recommandé :

  • de limiter l’utilisation de ces matériaux ;
  • d’éviter une utilisation domestique ou professionnelle de ces matériaux ;
  • de porter des équipements de protection individuels (EPI) adaptés lors de la manipulation et du travail de ces matériaux (découpe) ;
  • de considérer ces matériaux comme des déchets dangereux.

IMPORTANT RELATIVISONS TOUT DE MÊME

Tous les tests ont été fait sur des poudres et donc sur du Quartz travaillé. Il est extrêmement rare qu’un plan de travail en Quartz reconstitué soit retravaillé par le particulier. Il est impératif que les commerçants le précisent.. En respectant les sécurités préconisées, ce dernier n’a donc, selon le document officiel européen, aucun risque d’être exposé aux particules qui s’en dégageraient. Il faut par ailleurs considérer que toutes les poudres de matériaux sont potentiellement dangereuses; il serait donc appréciable lors des test d’opérer également sur d’autres matériaux fortement travaillé dans les ateliers.
Il ne faut cependant ne jamais poser de plat très chaud sur ce plan, car au delà de 180 °C le plan de travail se détériore et le liant dégage ces fameuses substances nocives; mais cela est normalement précisé lors de la vente de plan de travail en quartz reconstitué. Le Dekton, par exemple, résiste jusqu’à 300°C sur les fiches techniques

Ce qu’il faut retenir

Les cuisines Groizeau s’informe sur chacun de ses fournisseurs (qualité, impact sur la santé…) et n’utilisent pas de matériaux qui ne résiste au moins à 180°C.

Nous avons publié cet article à titre d’information afin que chacun, choisissent en son âme et conscience. Nous le tiendrons à jour, suite aux divers résultats des laboratoires mandatés par les gouvernements, les institutions, ou les fabricants.

http://content.cosentino.com/docs/dekton/dekton-technical-manual-FR.pdf

 

Enfin, récemment, Consentino, le fabricant du Silestone et du Dekton à publié cette annonce pour apporter sa lumière sur ce débat:

Saint Michel sur Orge, le mardi 23 octobre 2018

Chers partenaires,

Vous avez peut-être été informés de divers articles publiés dans les médias français au cours des dernières semaines contenant des informations négatives sur Cosentino et sa marque Silestone. Nous souhaitons clarifier les faits suivants :

Les informations publiées mentionnent de façon interchangeable des risques présumés du passé et du présent, ainsi que des utilisateurs professionnels et finaux. Ce mélange d’informations erronées et d’inquiétudes familiales suscite un sentiment de danger et d’incertitude totalement inexact et trompeur.

L’utilisation de Silestone® est absolument sûr et n’implique aucun risque quel qu’il soit pour le consommateur final.

Aucun des produits Cosentino ne dégagent aucun type de substance et ne présentent aucun risque pour la santé une fois installé en tant que plan de travail. Ce fait a été officiellement vérifié par des laboratoires réputés, comme UL ou Eurofins, ainsi que par des organismes de certification internationaux. Par exemple, Greenguard Indoor Quality, certification Greenguard pour enfants et écoles, certification NSF, mais aussi « Zone alimentaire » et « Hygiène testée » certifiée par LGA Qualitest Gmbh.

D’un autre côté, l’utilisation de Silestone® par un marbrier est absolument sans danger et n’implique aucun risque pour les professionnels, aussi longtemps que les recommandations pour la santé et la sécurité établies dans nos fiches de données de sécurité, nos étiquettes de sécurité, et notre guide des bonnes pratiques sont suivies. Par exemple les outils à injections d’eau, les systèmes d’extraction et de filtration des locaux, programme de nettoyage, les équipements de protection individuels, etc…

Cosentino est constamment centré sur la formation, l’information et le conseil aux professionnels de la marbrerie qui achètent, coupent et façonnent nos produits. Ce qui signifie que nous pouvons garantir que chaque professionnel qui travaille avec nos produits a reçu les conseils appropriés pour travailler en toute sécurité.
Concernant les sites de production, Cosentino surveille régulièrement tous les postes de travail par le biais de programmes et de mesures spécifiques en matière de santé et de sécurité, et met en place de manière continue un grand nombre de mesures de sécurité collectives et individuelles qui garantissent la sécurité et la santé de nos travailleurs.  

Au sujet des analyses entreprises par M. Philippe Ledrans auprès de l’IRES, nous considérons que :

  • Les tests n’ont pas été réalisé de manière indépendante. Les résultats sont faux, malveillants et non objectifs.
  • Les analyses répondent à des intérêts personnels, sans relation avec notre matériau.
  • Les tests n’ont pas été réalisés dans des conditions adéquates.
  • Les matériaux n’ont pas été testé dans leur utilisation quotidienne, mais dans des conditions extrêmes qui ne correspondent pas à l‘utilisation normale du produit.
  • L’extraction des matériaux à partir des échantillons a été faite avec un marteau en métal et des ciseaux en métal, ce qui a pu produire la contamination, rendant cette procédure non adéquate.
  • AStA Worlwide, l’association internationale des fabricants de pierre agglomérées, a déjà entrepris des actions légales contre ce dénigrement.

Une copie de tous les documents mentionnée est à votre entière disposition.

Toute l’équipe Cosentino® France se tient à votre disposition pour toutes questions supplémentaires.

Sincères salutations,

 Jean-Luc Manivet
Directeur Cosentino France

Alors le quartz de synthèse est il dangereux ?

Non.
Mais il existe encore des doutes pour la cours d’appel de Versailles, qui a demandé des résultats de laboratoires indépendants, en conditions réelles d’utilisation du quartz de synthèse. Ces résultats devraient être publiés par l’ Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) en cette fin d’année 2018.
Par ailleurs, des doutes sont soulevés également par le parlement australien.
A présent je vous laisse quelques liens pour de plus amples information sur les Contrôles :

8 commentaires sur “Jamais de quartz de synthèse chez nous ?

  1. Bonjour
    Le Dekton fait il partie des Quartz de synthèse dont il est question dans les remarques de votre collègue?
    Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour,
      C’est effectivement la société qui fabrique le Dekton qui est citée dans plusieurs documents. Faites vous un avis avec la fiche officielle du site : http://massets.cosentino.com/docs/file/FAA4BEAA-859A-4A8B-B0F0CEACA4A05C93/Dekton-material-safety-datasheet-FR.pdf . Le Dekton semble être plus resistant: http://content.cosentino.com/docs/dekton/dekton-technical-manual-FR.pdf La version officielle du site du fabricant est qu’il conteste totalement ces tests qui sont selon lui, pollués par les outils de tests eux-mêmes (marteau utilisé pour casser le quartz,etc.). Nous avons publié cet article à titre d’information et pour rassurer nos clients. Que les tests soient bons, que tout cela ne soit qu’une vaste campagne de marketing (buzz), qu’il y est un véritable danger, ou qu’il soit minime, ne concerne pas les cuisines Groizeau; car nous avons choisi de ne travailler que les matériaux résistants à plus de 170°C, afin d’éliminer le facteur température.
      Cordialement,

  2. Bonjour,
    Jolie blog. Pourriez vous mettre plus de projet que vous fabriquez. Nous sommes à la recherche d’un artisan capable de faire notre cuisine et notre salle de bain. Nous aimerions voir un peu plus de vos cuisines.

  3. bonsoir

    Merci pour toutes ces infos.

    les produits poluants retrouvés dans le quartz reconstitué sont ils liés aux colorants?

    N’y en a -t il pas moins dans le quartz blanc?

    Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour,
      le problème semble venir du liant surtout. Je ne peux vous dire si la couleur est en cause, mais le blanc, quoi que l’on puisse en penser, subit plus de traitements pour être (et rester) blanc. Quoi qu’il en soit il y a un manque d’information sur ce sujet; si vous en obtenez n’hésitez pas à venir les partager ici.
      à bientôt

  4. Bonjour

    Merci pour ces informations.
    J’avais lu également 60 millions de consommateurs. Nous sommes en train de faire notre cuisine, et sommes beaucoup moins motivé par le quart.

    Je pensais me tourner vers un plan de travail en céramique, mais j’ai lu qu’on y ajoutait également du Cadmium, un métaux lourd pour la couleur. Il y aurait donc également un risque de migration du cadmium vers les aliments quand ils sont acides ?
    Je ne sais plus vers quoi me tourner pour un plan de travail mais j’ai tout de même l’impression que la céramique serait la moins mauvaise pour la santé.

    Qu’en pensez vous ?
    Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *